ActualitésEn Une

Démocratisons la BCE : pour une Banque citoyenne européenne

La BCE est confrontée à une crise de légitimité en raison du contexte économique, sanitaire, climatique et financier actuel. Pour la première fois depuis 2003, elle se met à l’écoute de la société civile dans le cadre de sa revue stratégique.

Positive Money Europe, en partenariat principal avec l’Institut Veblen, Greentervention et avec le soutien de Particitiz, saisit cette opportunité et lance la Banque Citoyenne Européenne pour donner la parole aux citoyens. Sauvons l’Europe est également partenaire et s’est engagé à valoriser et diffuser cette initiative « positive », tant pour l’aspect démocratique que pour la contribution à l’évolution des politiques monétaires. C’est ce que nous faisons ici, grâce aux précisions de Sarah Zamoum, coordinatrice France du projet à Positive Money Europe.

En janvier 2020, la Banque centrale européenne (BCE) annonçait le lancement d’une “évaluation stratégique” dont le but est d’examiner la politique monétaire qui est actuellement menée et de déterminer si celle-ci est adaptée aux défis auxquels l’économie européenne est confrontée aujourd’hui. C’est la première fois depuis près de 20 ans que la BCE entreprend une telle évaluation. Il est important que les citoyens soient inclus dans ce processus afin que leurs préoccupations et leurs attentes soient prises en compte lors de la définition des politiques monétaires pour les années à venir.

Ainsi, l’objectif de ce projet https://europeancitizensbank.fr. est de permettre aux citoyens de mieux appréhender les politiques économiques et monétaires, et faire entendre leur voix auprès de la BCE.

Le principe est de donner la possibilité aux citoyens d’accéder à des contenus pédagogiques, de débattre et d’émettre des propositions qui seront ensuite présentées à la BCE. L’initiative « Banque citoyenne européenne » s’adresse à toute personne intéressée par l’avenir de la zone euro, qu’elle soit experte sur le sujet ou non.

La démarche passe par quatre étapes :

  • S’informer : des documents sont mis à disposition du public, dont le Manuel du débutant qui détaille le rôle de la Banque centrale européenne et définit ce qu’est la politique monétaire ;
  • Échanger : le but est de discuter avec d’autres citoyens ou avec les membres de l’équipe de la Banque citoyenne européenne sur la plateforme par le biais de commentaires. Il est également possible de s’inscrire aux Rendez-vous citoyens pour échanger en ligne avec des experts qui feront des présentations en fonction de différentes thématiques.
  • Proposer : les citoyen.nes pourront rédiger leurs propres propositions, ou soutenir ou commenter celles des autres participants. Les propositions et les orientations qui auront reçu le plus de votes seront soumises à délibération lors de l’Assemblée citoyenne.
  • S’impliquer: les citoyen.nes pourront s’inscrire à l’Assemblée citoyenne qui réunira 35 personnes tirées au sort. Ils et elles travailleront avec des animateurs professionnels et d’autres citoyens pour finaliser les propositions qui seront envoyées à la Banque centrale européenne.

Deux heureux élus de cette Assemblée rencontreront les citoyens des quatre autres pays lors d’une Assemblée citoyenne européenne pour présenter les propositions à la Banque centrale européenne en septembre !

Le temps des débats a lieu du 26 avril au 30 mai. Durant cette période, toutes et tous sont invités à lire, soutenir les propositions et à en émettre de nouvelles.

Dans un second temps, se tiendra l’Assemblée citoyenne en ligne les 4 et 5 juin, et qui réunira les 35 citoyen.nes tirés au sort.

Enfin, une Assemblée citoyenne européenne réunira deux citoyens de chaque pays. Les 10 citoyens européens mettront en commun leurs recommandations sur les orientations que la BCE devrait adopter suite à l’évaluation stratégique.

Pour la phase d’échanges, deux Rendez-vous citoyens ont déjà eu lieu : le 28 avril a été l’occasion d’une présentation de la Banque Citoyenne Européenne et d’échanges avec le directeur de la Banque de France. Lors du débat du 3 mai, les experts et les citoyens ont analysé et échangé sur les outils mis en place par la Banque centrale européenne lors des dernières crises.

Les prochains Rendez-vous citoyens sont les suivants :

  • 10 mai 2021 – 18h30 : Face aux risques climatiques, la BCE à l’heure des choix.
  • 17 mai 2021 – 18h : Faut-il se passer des banques pour sauver l’économie ?
  • 25 mai 2021 – 18h30 : Comment faire de la BCE notre Banque Citoyenne Européenne ?

L’inscription à ces débats se fait sous ce lien !

Que cela soit pour tout connaître de la politique monétaire et de ces enjeux, pour contribuer à l’évolution de choix européens sur le sujet ou pour partir à Francfort, inscrivez-vous aux étapes de votre choix !

Au niveau de Sauvons l’Europe, sur les enjeux monétaires et le rôle de la BCE, nous insistons particulièrement sur le nécessaire débat démocratique autour de l’euro numérique, sur la démocratisation du processus de désignation des membres de la BCE ou, encore, sur la création indispensable d’un fonds de défaisance des dettes des entreprises liées à la crise du Covid en vue d’une monétisation par la BCE.

 

Benoit

Benoit est membre du bureau de Sauvons l'Europe et responsable des études et publications

Articles associés

2 Commentaires

  1. la zone euro compte 19 pays membres; pourquoi 35 citoyens tirés au sort ? et dans quels pays ? 2 citoyens rencontreront « les citoyens des 4 autres pays ». Quels autres pays ?.
    Si le résultats des travaux de cette assemblée subit le mëme sort que ceux de l’assemblée citoyenne française, on peut être sceptique sur la création de cette assemblée, qui aura quand même le mèrite d’exister.

Laisser un commentaire

A lire également
Fermer
Bouton retour en haut de la page