ActualitésEn Une

Sauvons l’Europe est prêt à assumer l’union de la gauche

Sauvons l’Europe a décidé à la suite d’un apéro visio de son Bureau d’accepter l’invitation de Yannick Jadot à se rencontrer pour définir un chemin de rassemblement de la gauche. Ce choix résulte de la conscience des membres du Bureau de la masse critique atteinte par Sauvons l’Europe parmi les organisations progressiste, du leadership intellectuel évident qui est en train de s’imposer et de la présence de nombreuses personnalités incontournables en son sein.

Tout d’abord et pour faciliter le rassemblement, Sauvons l’Europe ne souhaite poser aucun préalable en termes de retrait de ses candidatures internes. L’ensemble des membres du Bureau se rendra donc à cette invitation des candidats potentiels, chacun apportant une bouteille. Le Président fait savoir qu’il pense à l’Europe tous les matins en se rasant. Si aucun membre n’a déclaré pour l’heure sa candidature à la présidentielle, sauf quatre, plusieurs laissent entendre qu’ils ne se situent pas dans cet esprit mais que ça pourrait changer si un de leur amis leur disait « Et pourquoi pas toi ». D’autres assurent ne pas y songer, mais feront preuve de responsabilité si manifestement personne d’autre ne leur arrive à la cheville.

Sauvons l’Europe prend le parti d’étendre cette invitation à tous les progressistes pro-européens qui souhaitent défendre un modèle social ambitieux dans l’aile gauche de la majorité actuelle ainsi qu’aux internationalistes sincères du NPA et de Lutte Ouvrière, car pourquoi pas ?

Enfin nous sommes soucieux de refermer les fractures qui traversent la gauche et avons donc fait appel à notre Secrétaire général, expert dans la technologie de compromis belge la plus avancée du continent.  Nous tenons donc à rappeler que la mixité entre mangeurs de viande et végétariens est un objectif que nous nous fixons à terme, parce que l’Europe est d’abord un projet de civilisation. Pour y parvenir, nous proposons quatre ministres de la Mixité et quatre ministres du Repas, dont un échanson, en dialogue avec une assemblée tirée au sort dans les territoires et les cantines. Nous apportons également la proposition d’imprimer plein de billets de 500 euros et de les distribuer aux gens, ce qui nous semble à la fois mobilisateur, ambitieux, et dans la grande tradition de Sauvons l’Europe plus sérieux techniquement que certaines propositions concurrentes.

Vive la Bretagne, vive la France, vive l’Europe !

 

Sauvons lEurope

Un engagement pro-européen et progressiste en faveur d'une Europe démocratique et écologique, espace commun de libertés et de protection sociale.

Articles associés

12 Commentaires

  1. Après être péniblement remonté sur ma chaise dont j’étais tombé, je me suis rendu compte que nous étions le 1er avril. Ouf! Très drôle.

  2. Bonjour, désolé de vous dire que votre poisson a une forte odeur d’ammoniac. On peut rire de tout, mais peut-on le faire dans n’importe quelle condition ? J’aurais très bien compris une alliance avec Marine en ce jour de blague car il est difficile de trouver plus pro-européenne qu’elle… Auriez-vous osé faire la même blague en proposant aux RN, LR et autres LREM de se joindre à vous dans un même élan de cœur européen ? N’étant pas très futé, une petite mise au point ne s’imposerait-elle pas pour que je comprenne quel type de soupe vous préférez ? Très cordialement

  3. Pas mal, mais vous avez oublié un ministère de la pêche au mérou d’Avril! Pour rester sérieux, je pense que le seul avenir pour la gauche socialiste (sans s’occuper du PS en phase terminale, tout ce que j’ai lu d’eux ces derniers temps, c’est qu’ils songeaient à changer de nom, peut-être pour qu’on ne s’aperçoive de rien quand il finira par disparaître!) c’est de partir du territoire et de ce qui marche, c’est-à-dire des présidents de région et maires de grandes villes socialistes et qu’ils portent ensemble une candidature qui ne serait pas celle d’un seul et qui pourrait rassembler .

  4. Cette soupe de poissons a un fumet bien droitier. J’avais oublié que vous considérez Emmanuel Macron et Charles Michel comme des gens de gauche. Où avais-je la tête ?

    1. C’est d’autant plus intéressant que, si cet article, non signé, est bien d’Arthur (« Colin » de son nom, comme je peux le lire dans un poisson du 1er avril 2019), vous aviez déjà fait une telle remarque ce jour là. Alors, Arthur, on récidive dans la bavure, ou on fait son mea-culpa pour une telle bévue ? A moins que vous ne soyez persuadé que l’Europe ne pourra passer que par la droite, ou l’extrême droite tant qu’on y est ? Merci pour votre réponse, cordialement.

      1. Il est bien d’Arthur, « Colin » comme indiqué sur la page « l’équipe » sans aller chercher très loin.

        C’est toujours un peu compliqué de répondre sérieusement sur un poisson d’avril, mais d’une part il y’a dans le macronisme des gens de gauche, d’autre part le Parlement européen étant désigné à la proportionnelle, une majorité progressiste y est numériquement difficile sans la participation d’une aile de droite sociale (centre droit, chrétiens démocrates…)

  5. Chalut camarades !

    S’il est un jour où l’invitation « carpe diem ! » trouve un écho ô combien pertinent, c’est assurément le 1er avril.
    Les divers commentaires déjà exprimés ont, à n’en pas douter, puisé (jusqu’à l’épuisette) leur inspiration dans les accents martiaux de « Sandre et Muse ». .. une manière de tendre la perche aux lecteurs assoiffés de se requin-quer au bar où, parmi les poissons fermentés, on sert de bonnes tanches de rigolade. Cela nous change quelque peu des dissertations sur la maquereau-économie qui parsèment de temps à autres les chroniques publiées sur le site de SLE.

    Bref, pour rester dans le thon – et, si possible, pas hors-sole – peut-on ajouter que, de fil (à pêche) en anguille, il arrive qu’on se marre bien à SLE.. avec, parfois, une brochet(te) de plaisanteries plus ou moins aiglefines ? Comme l’affirmait un ami du capitaine Haddock, brisant le silence dans l’hareng: « Je dirais même plus: ça ne fait pas une plie ! »

    Signé: un pêcheur en eau trouble de l’union de la gaule

  6. S’il s’agit d’un poisson d’avril, je ne trouve pas cela très amusant, tant pour Sauvons l’Europe que pour la gauche ou pour les spécialistes de l’alimentation.
    Vous ne vous grandissez pas. Excusez mon manque d’humour.
    Maurice Guyader

Laisser un commentaire

A lire également
Fermer
Bouton retour en haut de la page