ActualitésEditoEn Une

Pierre Hillard, itinéraire d’un complotisme

Pierre Hillard est l’une des références intellectuelles historiques du mouvement souverainiste. Il y a une vingtaine d’années sortait « Minorités et régionalismes« , qui fut l’une des bibles de l’analyse néo-chevènementiste du phénomène européen. Prolongement de ses travaux universitaires, cet ouvrage pose l’incompatibilité d’une Europe des Régions structurée par la puissance allemande avec la République française, une et indivisible. Les langues régionales n’y sont pas seulement un poison pour l’âme française, mais une arme allemande pour démanteler notre pays.

Ce travail fondateur était très convainquant, et préfacé de Paul-Marie Coûteaux avec une postface de Michel Husson. Prolongement de sa thèse de doctorat, il était remarquablement sourcé et documentait parfaitement la continuité de la politique allemande en matière d’organisation du territoire européen, fondée sur le principe des nationalités. Pourtant, il était fondamentalement absurde. En ne prenant en compte que cette permanence allemande, il ne se limitait pas à démontrer l’apport de la pensée politique allemande sur l’identité et le territoire à l’Europe, qui construit un genre de fédéralisme, il réalisait un travail de recherche entièrement univoque qui ne permettait pas d’apprécier réellement cet apport, de le considérer comme une partie du bric à brac de la construction européenne, ni d’ailleurs de le discuter pour ses qualités éventuelles. A partir du moment où le parler Breton est un défini dans son essence comme un agent de l’influence allemande, comment en discuter rationnellement ?

En vérité, derrière la solidité apparente de cette recherche s’ouvraient toutes les dérives possibles. Et si Pierre Hillard demeure cité avec constance pour ce travail, son évolution n’est connue que dans des cercles plus réduits. En 2010, il élargit sa thèse avec « La décomposition des nations européennes : De l’union euro-atlantique à l’Etat mondial« , où le régionalisme fait système avec le mondialisme du capital pour détruire les Etats nationaux, qui sont les garants des droits des citoyens et de la démocratie. Il publie également une étude fouillée sur « La fondation Bertelsmann et la gouvernance mondiale« , dans laquelle il explore l’influence des réseaux de think tanks sur la pensée de la gouvernance internationale. Jusqu’ici, tout va encore bien.

En 2015, il préface aimablement l’ouvrage de Claire Serac « La guerre secrète contre les peuples » qui postule que les « élites » préparent un génocide de masse de l’humanité pour mieux la contrôler, grâce aux armes bactériologiques aux implants, aux nano-particules, au génie génétique et aux trainées de condensations des avions de ligne. Seconde préface la même année, pour l’ « Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine » , qui met au jour le plan de l’élite américaine pour la domination du monde, conçu dans la seconde moitié du XIXème siècle. On croit sentir une inflexion dans la réflexion de Pierre Hillard.

A partir de là, Pierre Hillard publie « La marche irrésistible du nouvel ordre mondial: L’échec de la tour de Babel n’est pas fatal » et « Chroniques du mondialisme » , qui démontrent l’existence d’un projet mondialiste implacable et irrésistible, force de ténèbres à laquelle on ne pourra résister que par un retour renouvelé à la foi catholique. Cette pensée est réactualisée dans l’ « Atlas du mondialisme » et « Archives du mondialisme – De la guerre contre l’Ancien et le Nouveau Testament« .

2019 et 2020 sont des années particulièrement fécondes pour sa plume, avec un thème prégnant. Dans « Le monde occulte des comic Books: de DC Comics à Marvel », il établit le caractère profondément antichrétien des histoires de super héros. Il note au contraire leur appartenance profonde à l’univers de la pensée Kabbalistique. D’ailleurs, la plupart des auteurs sont juifs. Enfin, dans « Sionisme et Mondialisme : Le sionisme de ses origines au IIIe Reich, 1895-1941« , il montre le rôle essentiel du sionisme dans la création du nouvel ordre mondial. Selon le quatrième de couverture, les carnets de Théodore Herzl, l’un des fondateurs de la pensée sioniste, « proprement décortiqués donnent les véritables raisons à l’origine de la guerre de 1914« .

Comment en arrive-t-on là ? Pour avoir lu ses premiers ouvrages et feuilleté les plus récents, une continuité forte existe dans le sérieux de la recherche documentaire. Mais il n’existe plus aucun esprit critique, en vérité déjà absent des premiers travaux. Simplement, leur thème faisait que le vice de construction ne sautait pas aux yeux. Les obsessions qui l’ont saisi par la suite devraient amener à se méfier rétrospectivement de la solidité de ces premiers ouvrages encensés dans une grande part de la pensée souverainiste intellectuelle.

Une anecdote pour finir. François Asselineau était interrogé en marge d’un de ses barnums sur la fin du monde promise par l’Europe, sur ses convergences avec le travail de Pierre Hillard. Asselineau partage totalement ses idées sur les euro-régions et les complots américains et nazis, mais n’a jamais donné dans le nouvel ordre mondial et encore moins dans l’antisémitisme. Le voilà donc très gêné et contraint de bafouiller quelque chose sur l’intérêt de ces travaux, mais en indiquant qu’il ne s’y associe pas forcément. Pourquoi ne pas pouvoir se distinguer clairement de Pierre Hillard, tout simplement ? Parce que leurs publics sont les mêmes, qui se rendent à ses conférences bondées et financent l’UPR par leurs dons. Asselineau, de fait, ne peut pas se permettre de prendre trop visiblement ses distances parce qu’il vit de la même sphère.

Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site

Articles associés

10 Commentaires

  1. Waouh, quelle analyse pertinente, tout ça pour cracher sur ASSELINEAU et le faire passer pour un antisémite…..

    Aucun des 2 n’est antisémite, simplement ils dénoncent de manière objective et preuve irréfutable à l’appuie que nous assistons à divers processus vicieux (mis en place par 99% de la classe politique française, les mêmes qui chantent la chanson d’une AUTRE EUROPE depuis 35 ans) et qui ont pour unique but sur le long terme à la destruction des états nations au profit de l’instauration d’une gouvernance Mondial.

    Bien entendu la construction européenne fait parti de ce processus. Cette volonté politique découle d’un idéal spirituel bien spécifique.

    Ces 2 hommes ont basé l’ensemble leurs analyses sur des faits bien précis. Non ?

    Maintenant si tu as sous la main de quoi démonter l’ensemble de leurs analyses morceaux par morceaux depuis ces 15 dernières années, je suis preneur, mais j’en doute très fortement…. !

    Quand tu veux cracher gratuitement sur un homme assure toi auparavant d’avoir tout les éléments en main et lu l’intégralité de ses ouvrages. Ce que j’ai fait .

    Encore une fois pour info le président fondateur de l’U.P.R a cité à de très nombreuse reprise fois le fait qu’il s’oppose fermement au Nouvel Ordre Mondial et au Choc des civilisations….

    Laisse moi te dire que je me suis tapé une bonne tranche de rire. Merki

    1. C’est bien de lire les articles avant de critiquer. La phrase en question : » Asselineau partage totalement ses idées sur les euro-régions et les complots américains et nazis, mais n’a jamais donné dans le nouvel ordre mondial et encore moins dans l’antisémitisme. »

  2. Merci monsieur Coulon car comme vous je m’insurge sur cette vision et défense aveugle de l’Europe par le rédacteur. Pierre Hillard est chrétien et ça gêne énormément ce gnome qu’est l’Europe voulue par les frères 3 points et le nazi qui a confectionné les textes de base.Cette Europe a osé reprendre le drapeau de la Sainte Vierge Marie avec les étoiles …mais en la virant ! Europe soumise à Merkel et son roquet à la cocarde qui irrite les peuples sérieux et croyants appelés avec mépris le  » groupe de Visegrad », et tout ce mauvais vaudeville fait rigoler Vladimir qui se retient d’envoyer ses chars à nouveau pour régler le problème et effacer les injures qu’il reçoit constamment. Il est temps de faire disparaître cette hydre pompeuse de suffisance et prédatrice des nations.L’Europe de l’Atlantique à l’Oural et rien d’autre.

    1. BP50 comme Coulon m’ont l’air d’une sacrée bande de baltringues mi fascistes maurassien, mi la manif poour tous. Certainement des auditeurs assidus de Radio Courtoisie. Des profils très toxiques en tout cas. Il ne manque plus que les islamistocollabos et les pleneliens et nous sommes bons pour le mélange explosif

  3. Parfait, parfait, parfait …arrêtons de nous chamailler et rejoignez la résistance qu’incarne l’U.P.R en libérant la France de L’UE de l’euro et de l’OTAN. Rendez-vous sur ma page Facebook.

  4. « A partir du moment où le parler Breton est un défini dans son essence comme un agent de l’influence allemande, comment en discuter rationnellement ? »
    C’est une réflexion pleine d’humour, une fois.
    Ce genre de phrase permet de camoufler le véritable rapport de force. Entre respecter les langues régionales et minoritaires et les promouvoir à coup de millions au détriment de la langue qui fait le ciment d’une Nation, il y a une marge. Mais surtout, avant de discuter rationnellement de ces questions, peut-être devrait-il être possible d’en discuter publiquement tout court !
    Ne vous en faites pas que nous avons de quoi discuter, plus que rationnellement, FACTUELLEMENT de tout cela.
    Bref, on rigole…

  5. Monsieur le rédacteur, Arthur, il ne s’agit pas de Claire Serac « La guerre secrète contre les peuples » mais bien de Claire Séverac, lanceuse d’alerte, décédée en 2016 dans d’étranges circonstances !
    Par ailleurs, vous dites à son sujet qu’elle dénonçait les « traînées de condensation », et bien non, elle dénonçait ce qu’on appelle les « chemtrails », les trainées chimiques, contraction de « chemical » (de l’anglais « chimique ») et trail en anglais, pour trainée. D’où la contraction en anglais « chemtrails ».
    Il ne s’agit donc absolument pas de « traînée de condensation » comme vous le dites mais bien de « chemtrails », trainées chimiques, que des avions, non pas de ligne, épandent dans les ciels.
    Hier encore, lors d’une randonnée dans la nature avec mon chien, il faisait beau, avec du soleil, d’une grande métropole française, ce jeudi 11 février 2021, et bien, j’ai assisté et observé des avions qui, à l’horizontale, quadrillaient le ciel d’épandage chimique.
    Le ciel ensuite, se tapisse d’un voile blanc laiteux qui obstrue la lumière naturelle du soleil.
    Et à chaque fois qu’il y a des chemtrails, c’est-à-dire des épandages chimiques dans le ciel, le ciel change, l’horaire est toujours la même, entre midi et 14h00 et le lendemain ou le surlendemain, les températures chutent(alors qu’on est en hiver en ce moment !), et le temps change : par exemple, aujourd’hui, vendredi 12 février 2021, le temps est sombre, gris, pluvieux, avec une chute des températures !
    Cela fait des années que cela se produit sans que personne ne réagisse !
    L’été 2020, les chemtrails étaient répandées sur la côte Basque, à Anglet, alors que j’étais sur la plage.
    Un goût bizarre et chimique se mêle alors dans ma bouche !
    Alors, monsieur le rédacteur, revoyait votre copie, avec des faits, sourcées sur Pierre Hillard et sur la grande lanceuse d’alerte, Claire Séverac !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page