ActualitésEditoEn Une

Macron, de l’Atlantique à la Mer noire !

Dans la foulée de la chute du mur de Berlin, François Mitterrand déclarait lors de ses vœux aux français fin 1989 : « Je compte voir naître dans les années 1990 une Confédération européenne au vrai sens du terme qui associera tous les États de notre continent dans une organisation commune et permanente d’échanges, de paix et de sécurité ».

Les 13 et 14 juin 1991 se tinrent à Prague les Assises de la Confédération européenne. Une rencontre censée mettre sur les rails une Europe de l’Atlantique à l’Oural. Rencontre de Prague qui resta sans lendemain.

Par la suite, l’équilibre du continent européen passa par une simple extension vers l’Est de l’Union Européenne et de l’OTAN. Au-delà de ce nouveau limes, la seule décomposition de l’Union Soviétique fut considérée comme une garantie suffisante de stabilité du continent.

Ce fragile équilibre a définitivement volé en éclat avec l’entrée des chars russes en Ukraine. Echo à la prédiction de François Mitterrand : « L’Europe ne sera plus celle que nous connaissons depuis un demi-siècle…elle va, comme on rentre chez soi, rentrer dans son histoire et sa géographie ».

Le 6 octobre dernier, toujours à Prague, les dirigeants de quarante-quatre pays européens donnaient corps au projet de Communauté Politique Européenne (CPE), porté par un autre président français, Emmanuel Macron. Au menu une géographie nouvelle, celle d’une Europe « de l’Atlantique à la Mer Noire », soit de Bakou à Reykjavik.

La CPE est loin de l’UE en ce que l’idée d’une communauté de valeurs a rapidement cédé la place à une plateforme accueillant (indistinctement) tous les pays européens avec lesquels l’UE entretient des relations étroites. Du coup, comme le résume sans détour le PM belge Alexander De Croo : «La réunion est le message… Il suffit de voir qui est là et qui n’y est pas…»…bref, nous voilà passés de l’Oural à la Mer Noire !  « Nous avons affiché l’unité de 44 pays européens pour condamner l’agression russe…» concluait Emmanuel Macron.

Vingt-quatre heures après, c’est à Oslo avec le jury du prix Nobel de la paix que l’histoire continue, avec cette fois, le retour de l’Europe XXL ! En honorant à égalité « trois champions exceptionnels des droits de l’homme, de la démocratie et de l’existence pacifique », en Ukraine, Russie et Bielorussie, le jury Nobel assume lui clairement le format d’une Europe de l’Atlantique à l’Oural. Or, cette égalité de traitement entre les trois sociétés civiles passe mal à Kiev, dans un pays en guerre, à l’heure des missiles russes.

La démocratie dessine aussi sa propre géographie… « Les peuples libérés ne nous demandent pas l’aumône mais des raisons de croire dans un régime de liberté et de justice » rappelait François Mitterrand voilà plus de 30 ans, alors même que son projet de grande Europe butait déjà sur la question de la place de la Russie en Europe. Quant à l’option « Macron » d’une Europe de « l’Atlantique à la Mer Noire », elle se faufile, à ce jour, dans le corridor formé par le soutien de tous à l’Ukraine et le mince filet démocratique en Hongrie et en Turquie, où existent notamment encore des villes majeures aux mains de l’opposition.

Henri Lastenouse

Henri Lastenouse est Secrétaire général de Sauvons l'Europe

Articles associés

8 Commentaires

  1. « Les peuples libérés ne nous demandent pas l’aumône mais des raisons de croire dans un régime de liberté et de justice »….
    Vu l’état de la liberté ou de la justice en France, ne perdez pas espoir….
    Votre liberté appartient au patronat, quant à la justice, c’est une chaîne de violence à son service.
    Tant qu’ils profitent, et tant que tu obéis… Tout va bien..
    Il n’y aucune différence entre l’Atlantique du capital ou les régimes communistes du pacifique…
    Ah si… l’un veut faire plus peur que l’autre.
    La liberté ?…. De partout… c’est juste un mensonge.
    Bienvenue en Europe.

    1. Quand tu sais que les républicains de Trump d’outre-Atlantique s’en battent royalement les couilles de l’Ukraine et que d’ici les élections de mid-turn le discours de l’OTAN va être : « demerdez-vous »…
      une fois de plus tu pourra dire : « Merci Patron »…
      Quand c’est pas un dictateur de fils de Putain qui t’écrase la gueule, c’est un autre fils de Putin qui te Trump.
      Heureusement sur Terre, règnent au moins l’hypocrisie, le mensonge, la perversion…
      Dans toute cette merde, le cynisme apporte au moins un peu de lumière…
      Au royaume des fils de pute de clébards, Diogène porte la lumière.

      1. alors gardons espoir…
        Il y a quelque chose de très fort chez les cyniques… C’est leur façon de nommer les choses…
        Ce n’est pas fait pour faire mal sinon ça devient du mauvais cynisme.
        Mal nommer les choses c’est apporter au malheur du Monde… et rappeler à Alexandre de se virer du soleil, c’est juste pour lui rappeler qu’à côté il n’est rien.
        Je crois plus que tout que dans ce Monde de crises, la sincérité peut encore nous sauver…

  2. Bonjour.
    Pour éviter de tourner en rond, de me répéter, je ne ferai pas de remarques, j’ai déià tout dit.
    Ceux qui suivent la diffusion des articles et des commentaires connaissent le fond de ma pensée.

  3. Macron reste identique à ce qu’il a toujours été, c’est à dire un homme de droite qui s’est longuement caché, comme s’il était de gauche. Pour lui, l’Europe est une Europe de l’Atlantique à la mer noir » et non jusqu’à l’Oural comme le disait le général De Gaulle. Bien sur nous devons resté accroché à l’OTAN, restant de la sorte les vassaux des USA, et rejetant tout rapport avec la Russie. Mais rassurons nous, les USA au travers de l’OTAN saura faire payer aux européens le cout de la guerre en Ukraine.

  4. J’en ai assez de lire tant de grossièretés et d’insanités dans les commentaires reçus ! Je vais quitter l’association car elle donne un aperçu peu flatteur de vos lecteurs……

    1. je vous suis…. et je suis d’accord avec vous….
      Trop de commentateurs grossiers dans ce monde édulcoré….
      La Terre meure, et de même l’humanité… tous deux rongés par la perversion des hommes…. le pouvoir et l’argent…
      Alors vous avez raison….
      L’homme n’est pas qu’un fils de merde…
      il lui arrive d’avoir de l’éducation…. il en profitera même pour vous donner une leçon d’éthique, de morale et de vertu, de bon sens et d’empathie….
      L’Europe ?…. C’est quoi l’Europe ?
      Un camp de travail au bénéfice d’une caste….
      Mais allez… pas de grossièreté…. Tout va bien.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page