ActualitésEn Une

12 janvier 12h30 « Y a-t-il une histoire de l’Europe ? »

Chers amis,

Nous avons le plaisir de relayer l’invitation du Groupe Europe et du GRASPE à un débat public le 12 janvier avec :

Alain Lamassoure, président de l’Observatoire de l’enseignement de l’histoire en Europe (Conseil de l’Europe)

Constanze Itzel, Chef d’unité, Maison de l’histoire européenne

Depuis le Press club rue froissart  95 à Bruxelles (les règles sanitaires s’appliquent)

et en ligne sur zoom : https://us02web.zoom.us/j/5970921146 ID réunion: 5970921146 .

L’entrée est gratuite. Merci de diffuser. Le débat se tiendra en français. Il sera possible de poser des questions en anglais (sans interprétation). N’hésitez pas à nous adresser vos questions.

Sauvons lEurope

Un engagement pro-européen et progressiste en faveur d'une Europe démocratique et écologique, espace commun de libertés et de protection sociale.

Articles associés

2 Commentaires

  1. Bonjour. Ce sujet me réjouit. En 2013, j’ai écrit un livre UN PROJET POUR L’EUROPE,(éditions Karthala) avec l’objectif d’écrire en moins de 100 pages une histoire d’Europe. J’ai choisi 7 thématiques, permettant de prendre en compte chaque nation et l’émergence de l’actuelle Europe. Ces thématiques sont :
    une géographie qui rend intelligent mais qui reste compliquée, une histoire sans cesse en déséquilibre
    le socle des valeurs qui fondent une conscience commune
    un code pour comprendre le monde
    une manière de vivre les religions et de placer l’individu sous la protection de l’Etat de droit
    L’angoisse de l’Européen face au bonheur
    L’aventure européenne
    Ce que l’Européen nous dit de nous

    Je serais heureux que ma démarche puisse trouver sa place dans les réflexions actuelles.
    Cordialement Patrice Obert

  2. L’Europe a t’elle une histoire ? Si je devais calculer le nombres de morts pour l’Europe…Les guerres Napoléoniennes : Le nombre de 900 000 à 1 000 000 tués constituerait donc le bilan de 15 années de conflit. Peut être établie une moyenne de près de 75 000 tués par an, en notant que les années 1812-1814 furent les plus mortifères, avec près de 50 % des pertes, auxquels j’ajoute les morts de la seconde guerre mondiale + le nombre des blessés, sans oublier les morts de la rome antique… cela commencerait à faire un certain nombre.
    Vous vous direz : il est C.. il mélange tout, je vous répondrais : Que celui qui a de l’intelligence calcule mon nombre.
    Non, l’Europe n’a aucune histoire à écouter Lepen ou Zemmour… Tous ces pauvres gens sont morts pour rien si ce n’est la gloire du chef. Et j’ai bien peur qu’en les écoutant, la liste s’allonge…
    Vive l’Europe.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page