ActualitésEditoEuroprogressismeNos Actions

Solidarité avec les femmes irlandaises dans leur combat pour le droit à l’avortement

Le 25 mai prochain, les irlandais.e.s pourront voter par referendum pour ou contre la révision du 8ème amendement de la constitution irlandaise. Cet amendement reconnaît le « droit à la vie de l’enfant à naître » à égalité avec le droit à la vie de la femme enceinte, et interdit ainsi l’avortement.

Aujourd’hui, les femmes irlandaises ne peuvent toujours pas choisir d’interrompre une grossesse non voulue! Cela les oblige à prendre le bateau ou l’avion pour aller avorter au Royaume Uni ou à avorter de façon clandestine en Irlande, à leurs risques et périls, notamment celui d’aller en prison !

En votant pour la suppression de cet amendement, les Irlandais.e.s vont enfin permettre aux femmes de leur pays de disposer librement de leur corps. La mobilisation sans précédent de la société civile – citoyen.ne.s et personnalités irlandaises à côté du mouvement « Together for Yes », composé de plus de 70 organisations, groupes et communautés – montre à quel point cette mesure répond à une demande sociale forte.

Si le «oui» l’emporte, ce serait une étape décisive : l’Irlande pourrait désormais garantir à ses citoyennes, sans restriction, un droit à l’avortement jusqu’à la douzième semaine de grossesse.

Dans un contexte européen et international de menaces pour les droits des femmes (Pologne, Italie, Amérique latine…) et face aux ultra-conservateur.rice.s, les associations réunies au sein du collectif « Avortement libre en Europe : Les Femmes Décident*» soutiennent le combat pour la liberté des femmes, de toutes les femmes, à disposer de leurs corps.
L’avortement fait partie des droits humains fondamentaux. Nous devons obtenir la garantie d’un accès universel à ce droit pour toutes les femmes en Europe et dans le monde, notamment à travers la mobilisation des parlementaires européens.
Pour cela:
Nous appelons à un rassemblement le jeudi 24 mai 2018 à 17h30 devant l’ambassade d’Irlande 4 rue Rude 75016 Paris
Contacts Presse :
Veronique Sehier – Planning Familial # 06 86 65 25 19
Suzy Rojtman – CNDF # 06 61 83 12 56
Josie Ceret – CADAC # 01 43 49 79 35
Thiery Lescant – Fédé Sud Santé Sociaux # 06 62 09 31 83

 

CP à diffuser
Liste des associations membres du collectif « Avortement libre en Europe :
Marche Mondiale des Femmes France, Le Planning Familial, CADAC, ANCIC, La CLEF, Collectif Tenon, CNDF, Les effronté-es, Osez le Féminisme, Femmes Solidaires, Nuit Féministe, Regards de Femmes, Ligue du droit International des Femmes, Nous d’abord Pologne, Alliance des Femmes pour la Démocratie, Ruptures, Réseau Féministe Ruptures, SOS Sexisme, Elles sans Frontières, Assemblée des Femmes, Chiennes de Garde, FEMEN, Coordination Lesbienne en France, FièrEs, Libres MarianneS, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (LIFPL), Encore
féministes !, Organisation Femmes Égalité, Association nationale des Etudes féministes, Fédération Nationale des Centres d’Information sur les Droits des femmes et des Familles, MMF 26/07, MMF Midi-Pyrénées, MMF PACA, MMF22, Collectif Midi-Pyrénées pour les Droits des Femmes, Association Politiqu’elles, Caféministe 26/07, Bagdam Espace lesbien Toulouse, Réseau féministe 37, APIAF, Collectif 84 Droits des Femmes, Emission Femmes Libres Radio Libertaire, Centre de conseil familial de Nouméa, PF35, Collectif 13 Droits des Femmes (Centre Evolutif Lilith, Céramistes et Artistes de Lilith, Dis-formes, Evreux 13, Femmes Solidaires13, Forum Femmes Méditerranée, Images & Paroles, Les Ailes de Siligi, Mouvement de la Paix, Planning familial 38, Mouvement Jeunes Femmes, SOS Femmes 13, Sylka Beauté Santé, Osez le féminisme 13, 3 G), Femmes contre les intégrismes, Féministes pour une autre Europe, Association Pleiraa Grenoble, Association Rue’L, Zeromacho, Collectif Fary Koumba, Association Pan-africaniste des droits civiques des femmes, SKB L’Union des Femmes socialistes de France, Mouvement de l’Economie solidaire, Ligue des droits de l’Homme, Europe solidaire sans frontières (ESSF), France Grèce Solidarité, Fasti, Attac France, Attac Toulouse, Association La Case Bordeaux, FIDH, Union Syndicale Solidaires, CGT, CFDT, FSU, UNEF, SNPES Pjj, SUD Santé Sociaux, FSU 13, SNUipp-FSU 13, les effronté-e-s 67, Coordination nationale des Comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Fédération SUD Santé, Solidaires31 et SUD santés sociaux 31, SUD éducation Nord, Union syndicale de la Psychiatrie, Réseau Syndical international de Solidarité et de Luttes, CGT Santé et Action sociale, Commission féministe EELV, PCF, MJCF, Ensemble, Alternative libertaire, NPA, Democracy is OK, ADDP, Sauvons l’Europe, DOK, No Somos Vasijas – Espagne, Ligue du Droit International des Femmes, Sauvons l’Europe, DOK, No somos vasijas, Ligue du Droit International des Femmes, Femmes-Egalité

Tags

Sauvons lEurope

Sauvons l’Europe, association pro-européenne et progressiste qui s’engage pour une Europe démocratique et solidaire

Articles associés

3 Commentaires

  1. Sans être « pour l’IVG  » de façon systématique il faut se rappeler de la situation en France avant la légalisation par la loi Weill:des centaines de femmes mettant leur vie en danger ,par des avortements clandestins ou encore des « voyages organisés  » en Grande-Bretagne ;de la même façon que l’on va maintenant en Belgique ,pour une euthanasie

    1. L’IVG est déjà un traumatisme ! On n’avorte pas de gaieté de cœur!
      Mais ajouter à ce drame psychologique le calvaire provoqué par l’interdiction montre que les « contre » n’ont rien compris à la psychologie humaine!
      Question : comment les sensibiliser ?

    2. Personne ne veut une augmentation des avortements mais, Avec le situation en Irlande, plus de femmes irlandaises optent pour l’avortement parce qu’elles doivent penser à des vols, à des rendez-vous médicaux, etc. afin qu’elles n’aient pas le temps de réfléchir. Le seule bénéficiaire est Michael O’Leary. S’il y a un oui dans le référendum, le gouvernement va présenter une loi avec I’IGV sans question jusque’a 12 semaines, avec 72 heurs pour rechercher. Apres, c’est dans des situations limitées par exemple anomalies fœtales mortelles, mais pas après le moment où il est possible pour un fœtus de vivre en dehors de l’utérus. Aussi l’introduction de l’éducation sexuelle complète.

Laisser un commentaire

A lire également

Fermer
Fermer