ActualitésEditoEn UneNos ActionsVie de l'association

Sauvons l’Europe désigne 18 animateurs territoriaux pour porter son projet europrogressiste

A Sauvons l’Europe, nous avons la conviction que l’Europe se construit, aussi, à partir des territoires.

C’est pour cela que nous avons lancé une campagne de mobilisation des élus locaux pour réaffirmer l’ancrage territorial du projet européen et de ses valeurs de progrès et de solidarité.

Face au développement des mouvements populistes et europhobes au sein de l’Union européenne, nous mobilisons des femmes et des hommes couvrant l’arc-en-ciel des partis europrogressistes (de Génération.s à La République en Marche / Modem, en passant par le Parti Socialiste, Europe Ecologie-Les Verts ou le Parti Radical de Gauche) et de toutes les collectivités (communes et départements ruraux, villes moyennes, grandes agglomérations) au sein de l’Union européenne des territoires.

Aujourd’hui, une centaine d’élus ont apporté leur soutien à cette démarche.

Pour amplifier cette dynamique, nous entamons une nouvelle phase dans le développement de Sauvons l’Europe en créant les fonctions d’animateur territorial.

Réjouissons-nous, vous êtes en effet de plus en plus nombreux à rejoindre Sauvons l’Europe ! Et bien évidemment, vous attendez beaucoup de notre mouvement, notamment davantage de réunions en régions et pouvoir vous impliquer dans le développement de nos projets.

Grâce à nos 18 ambassadeurs répartis dans l’ensemble des régions françaises et aussi au sein d’autres pays de l’UE, nous allons pouvoir diffuser avec plus de force notre projet d’une Europe qui soit un espace commun de libertés et de protection sociale, un acteur écologique dans le concert mondial.

Si vous souhaitez participer à l’action de Sauvons l’Europe au plus près de votre territoire, contactez les animateurs concernés !

Tags

Sauvons lEurope

Sauvons l’Europe, association pro-européenne et progressiste qui s’engage pour une Europe démocratique et solidaire

Articles associés

3 Commentaires

  1. Pouvez-vous préciser ce qu’il faut entendre par partis europrogressistes ? À part des professions de foi européistes qui recouvrent des objectifs très différents, je ne vois pas bien ce qui rassemble ceux qui figurent dans votre liste.

  2. ce que vous dites semble assez général, sauver l’Europe, pourquoi pas c’était une grande idée; Mais sauver quoi là dedans? Les lobbies des grandes entreprises qui dictent leurs conditions au détriment de l’intérêt générale? Le coté non démocratique de son fonctionnement? Le renforcement de son pouvoir au détriment des nations sauf de l’Allemagne dont la vision seule doit primer? (ce qui me rappelle une histoire nationaliste comme vous dites bien puante). Ci c’est pour sauver tout ça il ne vaut mieux pas. Maintenant si c’est pour changer tout ça, c’est tellement trop beau pour être vrai, que j’aurai tendance a me demander s’il ne s’agit pas d’une arnaque un peu comme celle d’en marche vu qu’il me parait totalement impossible de faire une autre Europe; dans le genre de ce qu;elle aurait du être à partir de celle qu’elle est à l’heure actuelle sans totalement la raser. Quand une construction est pourrit il est impossible de rénover il faut démolir et reconstruire quelque-chose de sain.

  3. Pour une vraie constitution européenne
    Le projet de « Traité constitutionnel » de 2005 a eu l’avantage de montrer une incroyable passion des français pour l’Europe. Mais ce projet de traité n’avait rien d’un projet de Constitution.
    Les élections européennes de mai 2019 ont rappelé à tous que les peuples européens éprouvent une forte motivation pour l’Europe.
    Certes, l’actualité nous rappelle chaque jour que les européens sont extrêmement divisés, y compris sur des sujets fondamentaux, et même sur les valeurs fondamentales autour desquelles ils pourraient être amenés à se réunir.
    Mais l’Europe s’est dotée d’une « Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne », et réussit à avancer dans de nombreux domaines, ses succès et ses acquis sont nombreux et importants – même s’ils sont peu mis en avant !….
    Et ces dernières années plusieurs partis politiques importants et de nombreuses personnalités européennes ont pris position en faveur d’une vraie Constitution européenne.
    Un projet de vraie Constitution européenne qui ne ferait qu’une ou deux dizaines de pages (et non pas des centaines comme celui de 2005), rassemblant les valeurs fondamentales de l’Europe, ses objectifs et ses finalités, et son organisation politique, ne pourrait-il pas rassembler les européens ?
    Une telle constitution ne pourra évidemment pas voir le jour en quelques semaines. Il faudra d’ailleurs très probablement en passer par une Constituante, qui serait chargée de nous soumettre une proposition (ou pourquoi pas d’ailleurs deux propositions « concurrentes ») qui devrait être adoptée au suffrage universel par une majorité d’européens (vote le même jour dans tous les pays de l’Union).
    Le temps n’est-il pas venu de lancer un grand débat européen – à travers toute l’Europe – pour faire avancer la réflexion sur un tel texte fondateur ? et ensuite – pourquoi pas – de faire démarrer l’élaboration d’une première liste de points qui devraient ou pourraient y figurer ?
    Une véritable Constitution européenne ne pourrait-elle ainsi voir le jour dans les prochaines années (en 2021 ou 2022 par exemple), et contribuer ainsi à la nécessaire clarification de ce que veulent devenir les européens ?

Laisser un commentaire

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page