ActualitésElection présidentielle 2022ElectionsEn UneNos actionsNos prises de positionNos tribunes

Nos bonnes résolutions pour… les candidats

En 2022, Sauvons l’Europe arrive avec plein de bonnes résolutions pour les candidats à l’élection présidentielle ! Que souhaitons-nous les voir proposer aux Français cette année ? Hé bien tout est ici :

La construction et les valeurs européennes ne sont certainement pas des questions purement technocratiques. Elles influent directement sur la vie quotidienne de nos concitoyens.

Les élus locaux savent bien que de nombreux projets ne verraient pas le jour sans l’appui et les financements européens, notamment en matière d’éducation, de culture, d’équipements ou de transition écologique.

Une partie importante des enjeux climatiques, économiques, sociaux, sanitaires, sécuritaires auxquels nous sommes confrontés ne pourront pas trouver de solutions sans des réponses européennes.

Nous sommes confiants dans la capacité des Européens à s’unir pour affronter les défis de notre temps. Et nous sommes certains que c’est aujourd’hui que se jouera une grande partie de ces nouvelles solidarités !

Par conséquent, Sauvons l’Europe appelle les candidates et les candidats à l’élection présidentielle à s’engager notamment pour :

Une Europe europrogressiste

  • Aller au-delà du Green Deal afin que l’enjeu climatique devienne la pierre de touche de l’investissement européen.
  • Un budget européen à la hauteur des enjeux pour permettre la solidarité effective entre Etats membres et au sein des Etats, notamment lors des crises.
  • Une union fiscale avec des règles communes d’imposition sur l’assiette de l’impôt des sociétés, des taux minimums et un taux de prélèvement commun pour abonder le budget européen.
  • Une maison des libertés pour soutenir celles et ceux qui luttent pour la démocratie, les droits de l’Homme, le progrès social et la transition écologique et, notamment, les lanceurs d’alerte qui dénoncent les violations du droit de l’Union européenne.

Rapprocher l’Europe du citoyen

  • Un 9 mai citoyen de festivités et de débats point d’orgue d’une « Union européenne des territoires » favorisant, notamment, la création d’un conseil des résidents européens au niveau des communes et la publication d’un bilan annuel des projets cofinancés par l’Europe par chaque collectivité.
  • Un débat public européen dans les médias car « Plus d’Europe à la télé » est nécessaire pour fournir une information suffisante des citoyens sur les sujets européens.
  • Un Conseil national pour l’Europe afin de disposer d’une instance de concertation et de débat sur les enjeux européens entre les pouvoirs publics et la société civile.

Sauvons lEurope

Un engagement pro-européen et progressiste en faveur d'une Europe démocratique et écologique, espace commun de libertés et de protection sociale.

Articles associés

2 Commentaires

  1. Manquerait-il des pages? Sur la politique étrangère de l’Europe? La défense? Le fédéralisme?

    Comment un candidat pourrait-il s’engager sur des programmes de télévision?
    Un Conseil de l’Europe et des citoyens supplémentaires? Pour doubler le Parlement? C’est dans lr’air du temps mais hors des Traités.
    Une maison des libertés? Concept à définir, d’autant plus qu’elle existent déjà dans certaines villes en France. Je ne sais pas pour les autres pays d’Europe.
    Un conseil des résidents européens dans les communes? Les plus engagés sont déjà conseillers municipaux… Quel serait l’objet de ce conseil?
    Bref, pas très enthousiasmant tout ça.

    1. Oui, c’est « généreux » mais ça manque de concret. Par exemple la taxonomie telle que poussée par l’Allemagne est une belle connerie (soutenir le gaz russe contre l’électricité nucléaire qui est beaucoup plus durable) et la physique dit aussi qu’un marché de l’électricité « libre et non faussé » est impossible (fluide incompressible, production=consommation, …), il est urgent de le supprimer ou de revenir à ce qui passait au siècle dernier d’un marché fortement régulé. Le dernier avatar de la flambée des coûts de l’électricité a coûté en une semaine l’équivalent de deux EPR ! de l’argent qui n’a pas été perdu par tout le monde, bien sûr. ça c’est aussi l’Europe de tous les jours ! Etc…

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page