ActualitésDémocratie européenneEditoEn UneNos ActionsNos Prises de positionNos TribunesUnion européenne des territoires

Municipales : des candidats s’engagent avec Sauvons l’Europe

L’Union européenne des territoires, initiative lancée en juillet 2018 par Sauvons l’Europe, continue de se déployer sur l’ensemble des régions.

Après une première phase, à l’occasion des élections européennes, qui appelait les élus locaux à se mobiliser pour faire vivre l’Europe dans le quotidien de nos concitoyens et, ainsi, mieux combattre le populisme europhobe d’une partie de la classe politique, la deuxième phase s’adresse directement aux candidats aux élections municipales de mars 2020.

En effet, la construction et les valeurs européennes ne sont certainement pas des questions purement technocratiques. Elles influent directement sur la vie quotidienne de nos concitoyens. Les maires et les conseils municipaux savent bien que de nombreux projets locaux ne verraient pas le jour sans l’appui et les financements européens, notamment en matière d’éducation, de culture, d’équipements ou de transition écologique. C’est donc aussi au niveau local que se joue le combat contre les démagogues populistes et europhobes qui font de l’Union européenne le bouc-émissaire facile de leurs propres renoncements.

A Fontaine, Nancy, Nantes, Dourdan, Paris, Villiers-le-Bel, Saint-Pierre-des-Corps, Grenoble, Chelles, etc., des listes de diverses sensibilités (La République en Marche, Parti Socialiste, Parti Radical de Gauche – Le Centre Gauche, Europe Ecologie – Les Verts, listes citoyennes, etc.) se sont engagées aux côtés de Sauvons l’Europe pour une « Union européenne des territoires ». Elles ont adopté les 7 engagements proposés par Sauvons l’Europe pour faire de l’Europe et de ses valeurs, un projet concret, au service de nos concitoyens.

Têtes de liste aux élections municipales, rejoignez le mouvement pour faire vivre le projet européen au niveau local : engagez-vous pour une Union européenne des territoires ! (Télécharger le formulaire à compléter)


Les 98 signataires (au 14/03/2020) :


Aix-en-Provence (13) : Stéphane Salord – Vert Aix (Génération Ecologie)
Alfortville (94) : Luc Carvounas – notre Bien commun (union de la gauche)
Amiens (80) : Brigitte Fouré – Amiens ensemble (UDI / LR / LREM / Agir)
Angers (49) : Silvia Camara-Tombini – Aimer Angers 2020 (union de la gauche et des écologistes)
Antibes-Juan-les-Pins (06) : François Zema – Un nouveau souffle (LREM)
Asnières (92) : Marie-Christine Baillet – Choisir Asnières (EELV / PS / PRG)
Asnières (92) : Romain Jehanin – Changeons notre ville ! (Génération.s / PCF / LFI / PP / GRS)
Auxerre (89) : Guy Férez – Un nouvel équilibre (sans étiquette)
Avignon (84) : Cécile Helle – Avignon, notre coeur, notre force (PS)
Aÿ-Champagne (51) : Dominique Lévêque – Poursuivons la dynamique (PS)
Bayonne (64) : Jean-René Etchegaray – Bayonne, toujours un temps d’avance (UDI)
Béthune (62) : Stéphane Saint-André – Béthune, décidons notre avenir (Les radicaux de Gauche)
Bois-Colombes (92) : David Mbanza – Le Nouveau Souffle (EELV / PS / PC)
Bordeaux (33) : Pierre Hurmic – Bordeaux Respire ! (EELV / PS / Génération.s)
Boulogne-Billancourt (92) : Judith Shan – Nous sommes Boulogne (citoyens / PS)
Bourg-en-Bresse (01) : Michaël Ruiz – Vision Bourg-en-Bresse (LREM)
Brest (29) : Ronan Pichon – Brest Ecologie Solidarités (EELV / Les Radicaux de Gauche / Génération.s)
Brest (29) : Marc Coatanéa – Marchons pour Brest ! (LREM / MODEM/ AGIR)
Cadenet (84) : Samantha Khalizoff – Cadenet@venir (sans étiquette)
Châtillon (92) : Nadège Azzaz – J’aime Châtillon (PS)
Champigny-sur-Marne (94) : Marie N’Guyen-Dinh – Champigny pour tous (sans étiquette)
Charenton-le-Pont (94) : Joao Martins Pereira – Ecologique et Sociale, Charenton pour tou.te.s ! (PS)
Chelles (77) : Lydie Autreux – Chelles Avec Vous (sans étiquette)
Cherbourg-en-Cotentin (50) : Benoît Arrivé – Passion commune (PS / PCF / PRG)
Clermont-Ferrand (63) : Eric Faidy – Ensemble, transformons Clermont-Ferrand ! (LREM)
Clermont-Ferrand (63) : Olivier Bianchi – Naturellement Clermont (PS)
Cluny (71) : Marie Fauvet – Cluny Cité Vive (divers gauche)
Couëron (44) : François Fedini – Un renouveau pour Couëron (Mouvement Radical)
Coulaines (72) : Christophe Rouillon – Avec Christophe Rouillon, à Coulaines, on avance ensemble (PS)
Créteil (94) : David Couzy – Pour l’écologie, Créteil en commun (EELV)
Déville-lès-Rouen (76) : Dominique Gambier – Agir ensemble pour Déville (sans étiquette)
Dourdan (91) : Fabrice Baron – Dourdan au coeur (sans étiquette)
Ferney-Voltaire (01) : Jean-Loup Kastler – Ferney En Grand (divers gauche)
Fontaine (38) : Laurent Thoviste – Avec vous pour Fontaine (LREM / PS)
Forbach (57) : Anthony Thiel – Osons Forbach (sans étiquette)
Grenoble (38) : Olivier Noblecourt – Grenoble Nouvel Air (PS / PRG)
Grenoble (38) : Emilie Chalas – Un nouveau regard sur Grenoble (LREM)
Guipavas (29) : Emmanuel Morucci – Union pour Guipavas (sans étiquette)
Ingré (45) : Christian Dumas – Ingré 2020 Partageons l’@venir (PS)
Issy-les-Moulineaux (92) : Damien Baldin – Issy s’engage (citoyens / PS / PRG)
Les Pavillons-sous-Bois (93) : Laurent Violleau – Pavillon pour vous (LREM)
Lille (59) : Stéphane Baly – Lille verte 2020 (EELV)
Lille (59) : Violette Spillebout – Faire Respirer Lille (LREM)
Lille (59) : Martine Aubry – Lille en commun, Lille en confiance (PS)
Livry-Gargan (93) : Armen Papazian – Livry-Gargan passionnément (PS)
Lons-le-Saunier (39) : Christophe Perny – J’aime Lons (sans étiquette)
Lyon (69) : Sandrine Runel – Vivons vraiment Lyon (La Gauche unie)
Maisons-Alfort (94) : Cécile Panassac – Maisons-Alfort Ensemble – Ecologie et Solidarité (union de la gauche)
Marcq-en-Barœul (59) : Odile Vidal-Sagnier – Marcq Ensemble, écologiste et solidaire (union de la gauche)
Marseille (13) : Sébastien Barles – Debout Marseille (EELV)
Metz (57) : Béatrice Agamennone – Énergies pour Metz (sans étiquette)
Montrouge (92) : Joaquim Timoteo – Montrouge mérite mieux (PS / PCF / PP)
Montrouge (92) : Juliette Méadel – Demain Montrouge (sans étiquette)
Mulhouse (68) : Lara Million – Mulhouse en vrai (LREM / Modem)
Nancy (54) : Laurent Hénart – Nancy positive (Mouvement radical)
Nancy (54) : Mathieu Klein – Nancy en grand (liste de rassemblement)
Nantes (44) : Johanna Rolland – Nantes en confiance (PS / union de la gauche)
Nantes (44) : Julie Laernoes – Nantes ensemble (EELV)
Neufchâteau (88) : Steve Cipresso – Un nouveau souffle pour Neufchâteau (sans étiquette)
Neuilly-sur-Seine (92) : Jean-François Rouzières – Vivre Neuilly (LREM)
Nice (06) : Jean-Marc Governatori – Nice écologique (EELV)
Nîmes (30) : Daniel Richard – Nîmes, une ville nommée désir (divers gauche)
Niort (79) : François Gibert – Niort Energie Nouvelle (EELV)
Orléans (45) : Jean-Philippe Grand – OSE – Orléans Solidaire Ecologique (EELV)
Paris (75) : David Belliard – L’écologie pour Paris (EELV)
Paris (75) : Anne Hidalgo – Paris en commun (Paris en commun)
Paris (75 – 75009) : Fabiola Conti – Volt Paris, un Paris pour l’Europe (Volt)
Pantin (93) : Geoffrey Carvalhinho – En avant Pantin ! (Libres !, LR)
Pau (64) : François Bayrou – Nous aimons Pau ! (Modem)
Poitiers (86) : Léonore Moncond’huy – Poitiers Collectif (sans étiquette)
Quimper (29) : Isabelle Le Bal – Vent d’Ouest (sans étiquette)
Rennes (35) : Carole Gandon – Révéler Rennes (LREM)
Rennes (35) : Nathalie Appéré – Pour Rennes avec Nathalie Appéré (PS)
Rennes (35) : Matthieu Theurier – Choisir l’écologie pour Rennes (EELV)
Rouen (76) : Nicolas Mayer-Rossignol – Fiers de Rouen (PS / PRG)
Rouen (76) : Marine Caron – Ensemble pour Rouen (sans étiquette)
Saint-Brevin-les-Pins (44) : Benoît Guérin – Oui demain (LREM)
Saint-Etienne (42) : Pierrick Courbon – Saint-Etienne Demain (PS / Génération.s / Les radicaux de gauche)
Saint-Etienne (42) : Olivier Longeon – Le temps de l’écologie (EELV)
Saint-Laurent-du-Var (06) : Nathalie Audin – La République ensemble (UDE / LREM / Modem)
Saint-Pierre-des-Corps (37) : Cyrille Jeanneau – J’aime Saint-Pierre-des-Corps (PS)
Saint-Nazaire (44) : Gaëlle Benize Thual – Saint-Nazaire Ensemble (divers gauche)
Sarcelles (95) : Jocelyn Assor – Pour Sarcelles (sans étiquette)
Strasbourg (67) : Alain Fontanel – 100% Strasbourg (LREM / Agir / Modem / Mouvement radical)
Strasbourg (67) : Catherine Trautmann – Faire ensemble Strasbourg (PS / PRG)
Strasbourg (67) : Chantal Cutajar – Citoyens engagés (sans étiquette)
Strasbourg (67) : Jeanne Barseghian – Strasbourg Ecologiste & Citoyenne (écologiste)
Suresnes (92) : Xavier Iacovelli – Suresnes pour seule ambition (LREM)
Tassin La Demi-Lune (69) : Julien Ranc – Tassin La Demi-Lune, plus loin ensemble (sans étiquette)
Toulon (83) : Cécile Muschotti – Un vrai cap pour Toulon (LREM)
Toulouse (31) : Nadia Pellefigue – Une nouvelle énergie pour Toulouse (DVG)
Tournefeuille (31) : Laurent Soulié – Tournefeuille Audacieuse, Inventive, Solidaire (LREM)
Vannes (56) : Simon Uzenat – Ensemble, libérons les énergies vannetaises ! (divers gauche)
Verrières-le-Buisson (91) : Vincent Hulin – Réussir ensemble Verrières-le-Buisson (EELV)
Villejuif (94) : Alain Weber – Réinventons Villejuif (PS / PRG / PP / ND)
Villiers-le-Bel (95) : Michel Dufros – Union Citoyenne Beauvillésoise (sans étiquette)
Villepreux (78) : Kouros Golgolab – Tout Simplement Villepreux (sans étiquette)
Villeurbanne (69) : Prosper Kabalo – Villeurbanne, c’est vous ! (LREM)

 

Sauvons lEurope

Sauvons l’Europe, association pro-européenne et progressiste qui s’engage pour une Europe démocratique et solidaire

Articles associés

14 Commentaires

  1. Oui il faut sauver l’Europe , en grand danger de non explosion si elle réussi a supprimer 95% des communes de France comme elle le veut……

    1. Cette information sur une volonté de suppression des communes avait échappé à mon attention. Merci de bien vouloir indiquer vos sources pour permettre une réflexion utile sur le sujet.

      1. En les noyant dans les com com qui ont un pouvoir exagéré, un pouvoir qui supprime le leur puisqu’il est placé au-dessus, un pouvoir qui appartient à des gens cooptés à la tête de ces com com, de fait les communes sont supprimées. Un exemple concret effarant : dans ma petite commune rurale d’Ardèche la bibliothèque fonctionnait bien, animée par des bénévoles (des salariés ce serait mieux mais impossible…). Des gens ( nommés par qui? Mystère) de la com com ( communauté de communes) sont venus et ont décidé ce qu’il fallait faire, par exemple mettre au pilon les œuvres de Flaubert et autres auteurs ringards « car plus personne ne lit ça « . Exemple lamentable, j’en conviens. Nous avons donc une bibliothèque expurgée…

        1. Ah oui ! Alors tout ça, c’est l’Europe ? Décidément elle a bon dos « l’Europe ». A moins que ce ne soit « Bruxelles »…
          Ce que vous dénoncez est très regrettable. Mais ce « Big is beautiful » permanent, ce mépris continu de la subsidiarité ne découle en réalité que du vieux centralisme monarchique conquérant capétien avant qu’il ne devienne ensuite jacobin, gaulliste, et même… macronien. Révisez votre point de vue.

  2. Je répondais à l’étonnement de la personne qui ne comprenait pas comment les communes avaient disparu, pas plus… Ceci étant, vous savez aussi bien que moi que Macron n’est ni jacobin ni gaulliste, seulement roi de pacotille… et tout à fait en accord avec l’oligarchie (non jacobine) de Bruxelles. Prenons l’exemple de la contre-réforme des retraites : préconisée depuis des années par Bruxelles, servante de la finance très internationale, elle, pas du tout jacobine, je vous l’accorde…ni girondine d’ailleurs.

  3. « L’oligarchie de Bruxelles » reste hélas encore constituée par les gouvernements de ses Etats membres et leurs représentants. Le Parlement s’efforce de faire valoir sa légitimité démocratique et son autorité qu’une réforme des traités doit impérativement asseoir de manière plus ferme. Reste que la démocratie n’amène pas (toujours) au pouvoir que des majorités qui partagent nos idées personnelles à chacune et chacun. C’est la règle et il faut l’admettre. Poursuivons le combat pour la démocratie. Mais toujours attaquer « l’Europe » à propos de tout n’a pas de sens. Renseignez-vous précisément sur le fonctionnement et les compétences en bien des cas limitées de l’Union européenne.

  4. très objectivement, cet Europe est irréparable, truquée à la base et néfaste pour les populations dans son ensemble. Seul un dynamitage complet et une reconstruction complète permettrait de changer ce fait. C’est très triste j’en conviens mais quand on se fait refiler un immeuble bancale construit sur des fondations pourris, il n’y a pas d’autres solutions que de raser et reconstruire. Plus vite on s’en rend compte moins grand est le préjudice qui est dé-jas considérable cela ne vous saute t il pas aux yeux?

Laisser un commentaire

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page