ActualitésEditoEn Une

L’Europe contre les populismes

Ce texte fête tout juste ses sept ans. Nous n’avons malheureusement pas une ligne à en retrancher.

«Populisme ou Europe», voilà le choix majeur que trancheront les citoyens européens lors de chacune de leurs consultations nationales, scrutin après scrutin, d’ici la fin de la décennie.

Face au défi majeur de la globalisation et de la digitalisation du monde, face aux dérèglements financiers et climatiques, face aux peurs et aux fanatismes, nos démocraties vont redéfinir par leur vote le degré d’ouverture ou de fermeture de nos nations et de notre continent. Soit l’Europe contre les populismes.

Dans ce contexte, le choix de la France et des français sera déterminant. Depuis un siècle, se sont succédées les tentatives sincères d’Aristide Briand pour éviter la guerre, les intuitions novatrices de Robert Schuman et Jean Monnet, la geste gaullienne de la réconciliation vis à vis de l’Allemagne. Jusqu’au testament de François Mitterrand « Le nationalisme c’est la guerre »…

A la sortie du désastre de 39-45, les européens choisissent d’explorer une voie non meurtrière de vie commune autour d’un nouvel Esprit européen. Ils inventent de nouvelles formes de solidarité et mettent en place une série de sécurités collectives contre la vieillesse, le chômage, la maladie, la dictature et la guerre. Fondatrices de l’après-guerre, indissociables, ces solidarités constituent le coeur battant de ce nouvel Esprit européen. Avec 9 mai 50, s’articule un projet de société à l’échelle d’un continent qui substitue aux dieux de la guerre et des frontières, un nouveau mode de vivre ensemble autour du triptyque « Solidarité, Liberté, Europe ».

A ce triptyque, s’oppose la triste alternative: « Protection-Prédation-Populisme ». L’Histoire rappelle que le besoin humain de protection et de bien être peut aussi s’incarner dans un élan vital de prédation : nation contre nation, groupes contre groupe. Nous connaissons le coût tragique des promesses électorales du parti nazi à ses électeurs…

Longtemps, tant que la construction européenne a été perçue comme consolidant l’Esprit Européen et le renouveau des valeurs de l’après guerre, elle a bénéficié d’un soutien réel et constant des peuples. Ce n’est que lorsque le projet européen a divergé de cette promesse implicite pour se faire le complice facile d’une vague de mondialisation et de libéralisation à sens unique, que les populismes se sont à nouveau invités à la table de l’histoire. Aujourd’hui, le triptyque Protection, Prédation, Populisme se nourrit de l’immobilisme des acquis et de l’incapacité d’une génération politique à transcender le dilemme entre la légitimité nationale et l’efficacité de l’action commune européenne.

Voici donc venu le temps d’adresser frontalement la menace populiste par une réponse politique qui présente l’UE comme le garant visible et direct auprès des citoyens des solidarités issues de l’Histoire européenne, soit le cœur de l’Esprit Européen : la sécurité par la solidarité; la démocratie par les classes moyennes, la liberté par le droit.

Face aux populismes, l’esprit européen doit plus que jamais retrouver son élan et sa fécondité. Il est la seule force jamais opposée avec succès à la montée de nos violences collectives. Il est notre meilleure arme pour faire face à la part d’ombre de notre continent.

 

Arthur ColinArthur Colin – @ArthurColin

henri lastenouseHenri Lastenouse

Article initialement publié dans Ouest France du 15 avril 2015

Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site

Articles associés

5 Commentaires

  1. Il serait plus normal de faire barrage à une crapule qui fait partie de cette mafia de l’ue
    Un individu sans scrupules qui détruit la France:
    -Nous dirige tout droit vers la guerre en livrant des armes pour des centaines de millions d’euros alors qu’il a fait fermé 17000 lits d’hôpital dont environ 7000 en période covid
-à signé l’accord de vente de la partie stratégique de Alsthom
 fabriquait les turbines équipant centrales nucléaires ,sous marin et porte avion ( nous laissant à poil…)
    – A massacré les gilets jaunes ,les pompiers etc ( même en chine ou en Russie ils n’éborgnent pas …)
    –  S’est entouré de crapules : 

    –  Affaire mckinsey et Pfizer
-
-collabore avec la maffia exemple affaire kholler /MSC -affaire Agnès busyn 
-affaire darmanin
    -paradise paper
- Affaire benala
- Affaire eurodéputés du modem
- Affaire bayrou
- Affaire bride
- Affaire de rugy
- Affaire delevoye
- Affaire de sarnez
- Affaire dupons moreti
- Affaire dusopt
- Affaire Ferrand
- Affaire flessel
- Affaire foulard
- Affaire griset
- Affaire hulot
- Affaire nyssen
- Affaire laabib
- Affaire lecornu
- Affaire Legendre
- Affaire sylvain maillard PANDORA PAPERS
- Affaire des trésoriers du modem ( affaire mercier/nardella)
- Affaire panicaut dont affaire business france
- Affaire solère
- Paradise papers ( 2017)
- Pandora papers ( 2017)
- Affaire nestlé pfizer
- Affaire SFR
    Affaire Alcatel
    – Affaire Technip-
    Affaire Essilor
    – Affaire Suez /Véolia 
- Black rock à suivre ( https://france.attac.org/se-mobiliser/reforme-des-retraites/desintox-sur-
    – À fait interdire tout traitement efficace du covid (chloroquine , ivermectine etc )
- A fait preuve d’une monstrueuse coercition pour imposer une thérapi génique dangereuse et inefficace .
- Cet individu a été diagnostiqué psychopathe par un médecin italien lequel stipule : « le psychopathe n’est pas digne de confiance mais réussit à travers la fascination qu ‘il exerce À convaincre son interlocuteur ,il n’a aucun remord
    Et puis on ne vote pas pour l’Europe mais pour la France …

  2. Les fachos ne sont pas ceux que l’on veut nous faire croire
    Beaucoup trop de monde a le cerveau bien lobotomisé et formaté
    Moi ;je vois actuellement que c’est macron qui nous enlève nos libertés et droits rem est donc un parti fasciste qui a fait jrevôter des lois qui n’allaient pas Dans son sens par exemple etc ..

  3. pour info sup c’est un menteur:
    7) Selon macron on doit tout à l’Europe
    Google ne respecte pas les données personnelles et a été condamné. L’UE n’est en rien un atout sur le sujet puisqu’elle vient de décider le transfert de données aux États-Unis.

    8) Selon macron l’europe nous a été d’un grand secours pour lutter contre le covid
    L’UE n’a été en rien un atout pour lutter contre la crise du COVID19 :
    -l’angleterre s’est beaucoup mieux débrouillée que la france
    -laisser les frontières ouvertes n’a vraiment pas aider freiner la diffusion du virus
    -la fermeture de 7000 lits ( directives de bruxelles …)en pleine maladie n’a pas aider à lutter contre la maladie
    -les commandes ( par exemple entre autres…)directes de vent derche la hyène pour 1 millard d’€ du remdesivir interdit aussitôt car dangereux et inefficace ne nous ont pas aidés aussi bien financièrement que pour le covid

    1. Que de contre-vérités !… dues au « fakisme » (néologisme forgé sur « fake news ») dont vous êtes un éminent porte-parole… notamment au sujet de ce que vous appelez « l’Angleterre », alors qu’il s’agit du « Royaume-Uni  » (de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord…et ce n’est pas à négliger en raison de la complexité constitutionnelle du pays: voyez l’épineuse question écossaise) – mais aussi de la fermeture de 7000 lits selon des »directives de Bruxelles »: pourriez-vous être un peu plus précis sur ce point particulier ?

      En tout état de cause, vous qui, d’ordinaire, êtes si prompt à traquer le « nazillon » là où il n’est pas, vous ne vous rendez même pas compte des « qualités » que vous auriez pu développer sur les ondes de Radio Paris au temps de l’Occupation. Décidément, vous êtes bien à plaindre, quelle que soit la hauteur de votre suffisance…

  4. Je dirais des fake news. ?
    Lesquelles svp ?
    Osez affirmer que nos données personnelles de santé ne vont pas être transférée sur des serveurs situés aux usa.
    Osez affirmer. Que les anglais n’ont pas mieux géré le covid que l’ue
    Osez affirmer que l’ue n’a pas voulu fermer les frontières dès le début de la crise ocvid
    Osez affirmer que ce n’est pas l’ue qui est à l’origine des restrictions budgétaires dans les hôpitaux
    Osez affirmer que ces restrictions ne sont pas à l’origine de la suppression de au moins 7000 lits
    Osez affirmer que ce n’est pas l’ue qui a acheté des dose de remdesivir en m^lme temps que ce médicament a été interdit pour cause d’inefficacité et dangerosité.
    C’est moi qui vous plains pour votre ignorance ou votre complicité aveugle .
    Que ce soit l’Angleterre ou le royaume uni ,je vois pas l’intérêt de jouer sur les mots
    Disons que les anglais ces sont mieux débrouillés que nous .

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page