ActualitésEditoEn Une

Matteo Salvini rejoint Sauvons l’Europe

Le dirigeant de la Ligue du Nord, en Italie, vient de faire une déclaration d’amour enflammée à l’Europe en répudiant  ses positions passées. Avec l’enthousiasme des nouveaux convertis, il abandonne sa critique de la politique européenne de migration, de la politique budgétaire et des valeurs portées par l’Europe.

C’est un oeil neuf qui se porte sur l’ensemble de cet acquis, et Salvini est désormais favorable à un accueil des migrants, à la distribution des fonds européen de solidarité dans le cadre de l’épidémie, et se met au clair sur l’attirance que des hommes forts ont pu exercer sur lui sur le passé. Avec lucidité, il précise que « Nous devons regarder les démocraties occidentales, les libertés promues par l’Occident sans soutenir des régimes qui n’ont rien de démocratique ou bien peu ».

Mais surtout, c’est au fond un élan passionné qu’il ressent. L’Europe est d’abord un sujet charnel : « Nous avons les mains, les pieds, le coeur et le cerveau en Europe… J’ai deux enfants qui grandissent et pensent en tant qu’Italiens en Europe, et donc ce qui nous intéresse, c’est de défendre l’intérêt des Italiens en Europe mais avec une prospective et dans un esprit européen ! »

De manière plus discrète, il a également pris une adhésion de soutien à Sauvons l’Europe et nous a contacté pour devenir référent local de l’association dans le Latium. Enfin, quoique comblé par sa carrière récente de DJ de plage, il a fait savoir qu’il était prêt pour la cause européenne à tous les sacrifices et que « Si l’on me propose un ministère, je ne me défilerai pas ».

PS : Toutes les citations sont véridiques.

Arthur

Arthur est vice-président de Sauvons l'Europe, rédacteur en chef du site

Articles associés

21 Commentaires

  1. je rêve …..après avoir sillonné les plages en jouant au petit Mussolini. Après avoir plus que fleurté, dancé, « réunionné », bisouté avec tout ce qui est le plus à la droite de la droite en Europe (en restant poli) le voilà, d’un seul coup, pris d’une envie pressente de type prostatique pour l’Europe. A mon avis il désire, à nouveau, être ministre et plus et faire comme notre ami autrichien. C’est la Marine qui va être contente. Franchement je pense que de façon détournée le Trumpisme adouci pointe le nez pour prendre le pouvoir peut-être en Italie. Il ne faut pas le croire le sieur grand pervers narcissique. Le naturel reviendra au galop. Déjà que « les Le Pen » ici sont aux portes du pouvoir avec un programme étrangement proche de l’ex commandant en chef des USA dit « mister plumeau  » qui vient de céder, heureusement, sa place.
    Moi j’attendrai de voir avant de statuer sur « sa » demande au Salvini nouvelle cuvée.
    Cordialement

    1. In détail à propos de Marine Le Pen : je crois qu’elle gère surtout une entreprise avec beaucoup de salaires (et forts salaires) à payer. Elle n’a pas vraiment envie d’être au pouvoir, de gouverner la France. Avec la bande de bras cassés qui l’entourent, elle n’en a même pas les moyens humains, et elle le sait. Son entreprise est un challenge à relever, entre autre celui de « faire mieux que son père », en vivre (et en vivre bien, dans l’opulence autant que possible), le tout avec les fonds publics. Il s’agit avant tout d’un gros business ! Et elle est condamnée à réussir ça pour que tous ces revenus continuent de tomber, beaucoup de gens en vivent,et même très bien, autour d’elle, à commencer par elle-même…

    2. Complètement d’accord avec vous, ce type a un toupet!
      Il ne rougit pas en faisant de telles de déclarations !!??? La chute de Trump lui a f… un coup sur la tête !! Mais pour Marine elle avait repris du poil de la bête hier soir sur fr2.
      Mais elle est rivée sur son point fixe, elle tourne en rond.

    3. Le vrai pouvoir sera entre les mains de Draghi ; il ne pourra pas faire n’importe quoi s’il veut des moyens pour financer les réformes dont l’Italie à grand besoin. Et comme notre Bécassine nationale, il a finalement compris que sortir de la CEE est devenu une impossibilité. Les anglais nous le démontrent jour après jour. Salvini a été détestable mais il est intelligent et Draghi est brillant.

  2. « Paris vaut bien une messe » et donc un poste de ministre vaut bien une cotisation à Sauvons l’Europe.
    Mais j’aimerais bien la voir la preuve de cette cotisation…..

  3. Merci beaucoup pour votre humour. J’étais loin de rêver que monsieur Salvini pourrait me faire rire un jour!
    Je reste malgré tout inquiet de voir le loup revenir dans la bergerie.

  4. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’opinion. Si cette conversion est sincère, c’est une grande victoire pour la Communauté et pour l’Italie.

  5. Salvini , converti ? Après avoir propagé la haine de l’autre dans une société italienne en proie à une profonde crise économique, ou l’Etat, bien affaibli, est remplacé par le nonno et la nonna (oui faire garder son enfant en bas âge équivaut quasiment à un salaire), le « Capitano » voudrait sauver l’Europe… C’est très très drôle. Je le cite: « uomo di panza uomo di sostanza », en français, « homme de ventre, homme de substance » pour traduire littéralement. Bonne chance à nous.

  6. Les milliards d’euros du fonds de relance promis à l’Italie lui font tourner la tête. Il se voit déjà en train de les distribuer généreusement à tous ses amis industriels du nord qui ont dû lui faire la leçon… On aimerait savoir la réaction de Marine ainsi lâchée en rase campagne…

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page