ActualitésEn UneOpinions

Jadot 2022, un chemin de crête…

En portant en tête pour quelques 2 000 voix sur 100 000 votants la candidature de Yannick Jadot, la primaire écologiste a su in fine dépasser le cadre historique du militantisme écologique en France.

Voilà maintenant une perspective susceptible d’intéresser d’autres parcours militants à la recherche d’une ambition de transformation sociale et environnementale dans un cadre européen.

La campagne de Yannick Jadot devra désormais confirmer qu’il existe bien un chemin de crête autour d‘un destin français en paix avec le projet européen, s’appuyant sur le typique « égalité – écologie – fraternité ». Il s’agit de réconcilier les Français en portant un projet politique où chacun mérite d’exister, avec les moyens d’une « belle et bonne vie ».

A ce stade, la place au second tour de l’élection présidentielle se gagne autour de 20 %. Il s’agit d’un score possible pour le candidat progressiste qui trouvera la réponse à l’interrogation de l’ami socialiste belge Paul Magnette : « comment se fait-il que nous n’enclenchions pas de manière plus radicale une transition que nous savons à la fois possible, indispensable et désirable ? » Là réside l’échec ou la réussite de Jadot 2022…

Henri Lastenouse

Henri Lastenouse est Secrétaire général de Sauvons l'Europe, et tant d'autres choses encore !

Articles associés

4 Commentaires

  1. Bonne question pour tous les candidats d’avril 2022 « comment se fait-il que nous n’enclenchions pas de manière plus radicale une transition que nous savons à la fois possible, indispensable et désirable ? » . Ma réponse est que sans agir fermement aussi pour une paix juste au P. et Moyen-Orient, il y aura toujours tensions, guerres, résistances, terrorisme de désespérés et/ou manipulés, et dès lors un yoyo du prix du baril qui peut fluctuer entre 10 et 300 $, une instabilité des prix des énergies, qui brouillera la perspective de hausse durable qui est nécessaire pour justifier et enclencher les innombrables investissements requis pour l’efficacité et les comportements requis pour la sobriété. Il faudrait donc que la politique étrangère, notamment au P-et Moyen-Orient soit enfin au coeur des débats pour cette élection présidentielle.

  2. J’ai entendu que les activités militaires de ce monde seraient responsable de 25% de nos émissions GES/CO2
    La négociation plutôt que le combat est donc un comportement requis pour la sobriété et l’avenir (vivant) des générations futures !

  3. Enfin, c’est clair. On s’en doutait à vrai dire. Après l’appel à voter aux primaires, votre site appelle au soutien de Jadot pour les présidentielles. C’est évidement une trahison de l’esprit du site qui doit respecter tous les progressistes à commencer par les socialistes… Le choix que vous faites est une erreur grave. Ce n’est plus ‘sauvons l’Europe’ c’est sauvons EELV….

  4. Je n’ai jamais voté vert…mais l’urgence aujourdhui étant les ravages du climat et de l’action humaine, je pense le faire en avril 22.
    Sympathisante des FI et de leur volonté radicale de changement, je veux cependant qu’un candidat comme Jadot, puisse rassembler plus large pour vaincre cet indécrottable libéralisme aveugle !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page